Le frère de Kamel Irchene : « nous allons lui rendre hommage en allumant des bougies »

Gma-s n Kamal Ircen: "Ad nessiɣ ticemmaɛin akken ad as-nerr tajmilt"

,

Aujourd’hui, 27 avril 2020, soit 19 ans après son assassinat par la gendarmerie algérienne, un hommage a été rendu à Kamel Irchene et ce, malgré le confinement. En comité réduit, le village a tenu à se recueillir sur la tombe du martyr du Printemps noir.

Son frère Abdelghani que nous avons contacté nous a expliqué : « Aujourd’hui, comme c’est le confinement, nous avons juste mené une petite action symbolique » avant de préciser « toutefois, chaque année, depuis son décès en 2001, une marche est organisée, partant de notre maison jusqu’à sa tombe. C’est devenu une sorte de tradition, les habitants du village tiennent énormément à lui rendre hommage » nous a-t-il confié.

Des femmes du village se rendant au cimetière d’Ait Aissi. 27/04/2020.

Une autre action sera également menée ce soir nous a-t-il informé : « nous allons lui rendre un hommage en allumant des bougies au cimetière, tous les habitants du village en allumeront aussi chez eux » a-t-il rajouté.

Kamel Irchene était, en 2001, un jeune de 27 ans. Il a été mortellement touché par les balles de la gendarmerie algérienne. Le jeune kamel a marqué l’histoire de la Kabylie par un geste ultime. En effet, avec son propre sang, il a écrit le mot « Liberté » sur un mur, avant de succomber à ses blessures. Cela s’est passé à la rue de « l’indépendance » de la ville d’Iɛeẓẓugen. Tout un symbole.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube