Zedek Mouloud a 60 ans : en forme et plus que jamais populaire

,

« Le 13 septembre 1960, dans le modeste foyer de Belkacem Zedek, à Ath Khelfoun, un village haut perché à flanc des montagnes d’Ath Douala, la maman Smina a mis au monde son petit Mouloud, dernier-né d’une fratrie composée d’un frère et de trois soeurs ». C’est avec ces mots que le chanteur Kabyle a évoqué sa naissance sur son site internet. En effet, en ce 13 septembre 2020, Zedek Mouloud fête ses 60 ans et il est, pour le moins qu’on puisse dire, en forme et plus que jamais populaire.

Le ciseleur des mots, sans doute l’un des plus grands chanteurs Kabyles de tous les temps, est aussi une personne humble et un bon vivant. C’est ce qui se dégage de sa communication soignée, grâce notamment à son fils dévoué, Azwaw qui n’a d’ailleurs pas manqué de lui rendre hommage : « Amulli ameggaz a vava inou. Ḥemmleɣ-k tanemmirt ɣef ayen i iyi-tefkiḍ d tamusni. Tanemmit ɣef ayen i d-tefkiḍ i teqvaylit. skud telliḍ mazal taqvaylit ad tili », a-t-il posté sur son compte Facebook.

En effet, durant toute la saison estivale, Zedek Mouloud a partagé avec ses fans ses virées familiales dans l’Hexagone. Des photos prises dans les champs et à la plage, jamais loin des siens. On l’a vu profiter des moments simples de la vie de tous les jours que le confinement nous a longtemps interdits, bien que le chanteur ait été endeuillé par le décès de son chien “Ginim”, à qui il a rendu hommage sur sa très animée page Facebook.

Plus que jamais proche de ses fans, le poète n’est jamais loin de l’actualité, réagissant aux feux qui ont ravagé les forêts kabyles, à l’agression de Ferhat Mehenni ou encore au rifain Munir el Haddadi qui brandi le drapeau fédéral amazigh lors de la Finale de l’Europa League.

Sur le plan musical, en attendant de retrouver la scène, Zedek Mouloud a décidé de rediffuser sur sa riche chaîne Youtube plusieurs de ses chefs d’œuvres accompagnés des paroles des chansons afin de permettre à son public des séances de karaoké en solitaire ou en groupe.

Amulli ameggaz i Vav’ n teqvaylit.

Zedek Mouloud