L’Anavad appelle les pays européens à « ne pas renvoyer les migrants kabyles vers l’enfer qu’ils fuient »

,

Suit à une information massivement relayée sur les réseaux sociaux concernant plusieurs jeunes de Tazmalt qui ont immigré clandestinement vers l’Europe en quête d’une vie meilleure le 23 septembre dernier, l’Anavad a aussitôt réagi à travers un communiqué. « les autorités des pays européens où les jeunes Kabyles parviennent à échouer, de ne pas les renvoyer vers l’enfer qu’ils fuient et qu’est l’Algérie » peut-on notamment lire.

« Le Gouvernement Provisoire Kabyle en appelle au sens de l’hospitalité de ces pays et à leurs valeurs humaines que tout Kabyle digne de ce nom partage avec eux » indique le communiqué. Par ailleurs, l’Anavad se porte garant quant kabyles qui débarquent clandestinement en Europe. « Il (l’anavad) se tient à la disposition des autorités de ces pays pour répondre de ces migrants, victimes de l’histoire politique de leur peuple » précise la même source.

Le phénomène des traversées clandestines de la méditerranée touche visiblement la jeunesse Kabyle qui fuit sa misère. L’anavad accable le pouvoir algérien en l’accusant d’être la principale cause de cet exode qui touche la Kabylie. « Ceci, est aussi une autre forme d’exécution de “l’Opération Zéro Kabyles” du régime raciste des généraux dont Tebboune n’est qu’une marionnette : Jeter les Kabyles à la mer. Leur faire fuir leur propre terre » dénonce le gouvernement provisoire Kabyle.

Pour l’anavad, seule une Kabylie indépendante saura remédier à ce fléau étant donné que c’est la situation économique, sociale et politique imposée par le pouvoir algérien qui est la principale raison de ces traversées clandestines. « Le droit à l’autodétermination du peuple kabyle est la solution démocratique pour résoudre le problème et ce même droit peut résoudre bien d’autres questions nationales à travers le monde, là où les citoyens fuient les pays qui exercent sur eux une domination coloniale, après la colonisation européenne » informe le communiqué.

Harraga Tazmalt