« Traitement particulièrement discriminatoire » : le torchon brûle de nouveau entre le MAK et BRTV

,

Dans une lettre adressée au directeur de la chaîne Berbère Télévision, Mohammed Sadi, ce lundi 09 novembre, le militant du MAK, Malek Benhamouche a fait savoir à ce dernier qu’il comptait saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour « traitement partial et volonté délibérée de tronquer l’information ». La lettre a été rendue publique par l’agence de presse gérée par l’Anavad, Siwel.

Le natif d’El Mechta (Akbou) reproche notamment à BRTV sa couverture partiale lors de la levée du corps de Naa Aldjia à Chevilly-Laure : « L’hommage qui lui a été rendu par des centaines de militantes, militants et cadres de notre mouvement a été volontairement effacé dans toute votre couverture au point où même le drapeau kabyle, pourtant présent partout, n’apparaît quasiment pas dans vos vidéos », a-t-il martelé.

En effet, le militant souverainiste a tenu à dénoncer à travers sa lettre, publiée dès le lendemain de l’enterrement de Nna Aldjia, un « traitement particulièrement discriminatoire » de la part de la chaîne basée en France à l’égard du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie et du Gouvernement Provisoire Kabyle (l’Anavad). En précisant que la censure concerne notamment les rassemblements et actions de la structure indépendantiste.  

Malek Benhamouche a également tenu a dénoncer la censure de la répression dont sont victimes les cadres et militants du MAK en Kabylie ainsi que des actions menées par l’Aza-rouge (association humanitaire) durant la pandémie de la Covid-19.

« Nous attendons d’une télévision qui se dit berbère, qu’elle relate les faits, rien que les faits. Le MAK est une réalité que vous ne pouvez occulter en jouant avec les recadrages et les “floutages” des images que votre caméra n’arrive pas à éviter. Votre parti pris est flagrant dans le traitement de l’information contre notre mouvement et la mouvance indépendantiste kabyle de manière générale. Vous vous ridiculisez inutilement » a encore lancé le militant.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux autres militants souverainistes ont également fustigé la chaîne pour sa couverture à Tawrirt n Musa où la BRTV aurair tout fait pour qu’on ne les voit pas.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube