Autodétermination de la Kabylie : Le CMA propose de réunir « les acteurs de la société civile » pour un débat

,

Le congrès mondial Amazigh a rendu public, ce 12 novembre, une déclaration titrée dans laquelle il revient sur le Zéro votes Kabyle du référendum du 1er novembre dernier et propose aux « acteurs de la société civile » de se réunir pour un débat.

« le CMA appelle tout ce que la Kabylie compte d’acteurs de la société civile, à se réunir d’une manière ou d’une autre, dans le respect des normes sanitaires, pour débattre et élaborer les modalités institutionnelles et pratiques pour bâtir durablement un avenir conforme aux aspirations profondes du peuple kabyle », exhorte le CMA avant de se proposer pour organiser ces débats.

L’ONG a rappelé que “pour la deuxième fois en moins d’une année, les Kabyles ont refusé à la quasi-unanimité, de participer à un vote organisé par le gouvernement algérien“, en parlant des élections présidentielles algériens du 12 décembre 2019 et du référendum constitutionnel du 1er novembre dernier. Et de poursuivre : “Ce rejet des scrutins algériens par les Kabyles est une forme de désobéissance civile massive qui marque la volonté de rupture totale des Kabyles avec le système algérien“, a insisté le bureau mondial du Congrès Mondial Amazigh.

Dans ce communiqué, à retrouver dans son intégralité sur le site du CMA, il a été rappelé également que le CMA avait « adressé une lettre au chef de l’Etat algérien, M. Tebboune, pour l’inviter à ouvrir un “dialogue serein et sincère” avec les représentants de la Kabylie, mais sans réponse de sa part à ce jour », a-t-il précisé avant de dresser un tableau noir quant à la répression que subissent les militants ainsi qu’au sujet de la marginalisation de Tamazight dans la « nouvelle Algérie ».

Néanmoins le CMA estime qu’il « appartient aux Kabyles et à eux seuls, de réfléchir et de se concerter dans le but de concevoir des réponses constructives capables de faire face au défi de la survie du peuple kabyle et de son identité socioculturelle ».

A rappeler que, comme on l’a compilé dans cet article, plusieurs écrivains, journalistes, militants et personnalités culturelles ont soulevé la nécessité de recentrer la lutte sur l’avenir de la Kabylie, suite au Zéro votes Kabyles au référendum sur la constitution algérienne. Vont-ils répondre favorablement à l’initiative du CMA ?

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube