L’amélioration de l’oléiculture en Kabylie au cœur d’une opération du PASA (projet européen)

,

L’opération « production rationnelle de l’huile d’olive » portée par l’Union Européenne (UE) dans le cadre du projet PASA (Projet d’appui au secteur agricole) a été lancée le 10 décembre dernier au village d’Ath Zellal dans la commune de Souamaâ (Mekla).

Le coup d’envoi de cette opération a été effectué suite au lancement d’une expérimentation de trituration des olives à différents stades de maturité et à des périodes différentes au sein de l’huilerie traditionnelle de Fitas Hamid. Le Chef Service OPAT, (point focal de la Wilaya de Tizi Ouzou), et les représentants d’Expertise France étaient notamment présents sur place.

Selon le quotidien liberté, Tahar Maza, l’un des experts chargés du suivi du programme PASA, a assuré que cette opération est destinée au renforcement et à l’amélioration de la filière d’huile d’olive en Kabylie afin de la rendre compétitive. « Globalement, ce programme vise notamment à renforcer la compétitivité des acteurs de cette filière et à contribuer à la croissance et au développement du secteur agricole » a-t-il affirmé selon la même source.

Et d’ajouter : « Nous sommes dans la phase d’exécution de ce programme en formant 45 conseillers au niveau des trois wilayas citées, soit 15 par wilaya, dont 10 sont chargés du volet production et 5 du volet oléifaction ».

L’expert a également confié au journal liberté qu’un protocole visant à comprendre les types d’huile d’olive produite en Kabylie est en phase d’expérimentation. « ce protocole consiste encore à produire une huile d’olive à base d’une olive verte, puis une olive mi-noire et, en dernier, avec une olive totalement noire, afin d’étudier les différentes qualités de l’huile produite à partir de ces étapes ».

Pour Boussa Nadir, chef du service de production et appui technique au sein de la direction des services agricoles, « ce programme vise à améliorer l’oléiculture du point de vue quantitatif et qualitatif, pour arriver à une huile identifiée qui pourra être commercialisée même à l’étranger, d’autant plus que l’oléiculture englobe plus de 30% de la superficie agricole de Tizi Ouzou » dont les propos ont été rapportés par le quotidien francophone.

Qu’est-ce que le PASA ?

Le PASA est un programme cofinancé par l’Union européenne (UE), le Ministère Fédéral Allemand pour la Coopération Économique et le Développement (BMZ) et l’agence d’exécution française Expertise France (EF) dont le budget est de 53 900 000 €.  Il a été mis en œuvre en l’octobre 2018 et devrait prendre fin en septembre 2022.

Le PASA pôle Soummam concerne la Kabylie et il cible « les petits agriculteurs organisés en associations et coopératives, Très Petites (TPEs) et Petites Moyennes Entreprises (PMEs) avec un accent particulier sur les jeunes et les femmes ».

PASA
Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube