VIDEO. Quand Ali Belhadj témoigne de la torture subie par Ferhat Mehenni et Said Sadi dans les geôles algériennes

,

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 15 février dernier, l’islamiste Ali Belhadj a témoigné de la torture qu’ont subis Ferhat Mehenni et Said Sadi de la main des services algériens, suite à la création de la 1ère ligue des droits de l’homme en 1985.

Une sortie, pour le moins qu’on puisse dire, inattendue. Le fondateur du FIS (Front Islamique du Salut) a évoqué plusieurs membres de la génération 80 Kabyle qu’il a, selon ses propos, croisé dans les prisons algériennes telles que Berrouaghia, Lambèse ou encore la prison de Tizi Ouzou. Il a cité Arezki Aboute, les frères Ait Larbi, Ali Yahia Abdennour, Nordine Ait Hamouda, Ferhat Mehenni et Said Sadi. Pour ces deux derniers, il a même assuré les avoir vu subir de la torture : “quand bien même tu es différent de ses idées, comment peux-tu te permettre de lui brûler son ventre avec des cigarettes?” se demande l’ancien chef islamiste à propos de Said Sadi. Et de poursuivre : “Ils ont torturé aussi, et à plusieurs reprises, Ferhat Mehenni. Quand je l’ai vu, du sang coulait de son nez !

Ne s’arrêtant pas là, Ali Belhadj assure que “si le pouvoir avait donné l’amazighité dès 1962, on en serait pas là aujourd’hui“, avant de faire un parallèle avec les terroristes islamistes : “j’ai toujours dit que le terrorisme qui sévissait dans les montagnes, c’est dans les locaux de la gendarmerie qu’il s’est construit, à cause de la torture !

Avec cette sortie médiatique, Ali Belhadj semble avoir trouvé un point commun aux militants Kabyles et les islamistes terroristes : ils ont tous connu la torture entre les mains du régime algérien.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube