Quand l’activiste Ameur Guerrache qualifiait les accords d’Évian de « congrès d’ânes » tout en citant Krim Belkacem

,

L’activiste Ameur Guerrache a écopé ce 28 février d’une peine de sept ans de prison ferme pour avoir dénoncé la marginalisation des citoyens du Shara algérien. Une lourde peine qui a fait beaucoup de bruit dans les médias algériens et auprès des activistes du Hirak. Mais d’autres déclarations de Ameur Guerrache n’honorent pas du tout ce personnage.

Boubaker Ben Mansour a dirigé la guerre des sables et ils font comme s’il n’avait jamais exsité, et Karim Belkacem qui a offert le Sahara aux français dans le congrès des ânes (accords d’Evian, ndlr), ils ont baptisé un quartier de Hassi Messaoud à son nom” a notamment posté le citoyen de Ouargla le 19 avril 2020, usant de propos insultants vis à vis du fils d’Aït Yahia Moussa.

Le combat de Ameur Guerrache ne se résume donc pas à militer pour le droit des habitants du sud, mais aussi à dénigrer et à proférer des insultes contre les Kabyles. En effet, dans une autre publication, il a déclaré : “Abdessalam Tarmoun (terroriste algérien assassiné en 2018, ndlr) a demandé la justice sociale et il est considéré comme terroriste parce qu’il est le fils du désert et le sioniste Ferhat Mehenni a demandé la séparation, vous n’avez rien dit de lui” a-t-il posté le 27 juin.

Dans une autre vidéo, le populaire blogueur de Ouargla a insulté les francophones qui habitent en Algérie, tout en brandissant un drapeau français sur lequel est dessinée une tête de mort et qu’il a par la suite brûlé.

Dans un texte en son hommage, que Ameur Guerrache avait aimé, un de ses compagnons avait assuré qu’il aurait bénéficié de beaucoup plus de soutien s’il était Kabyle !

Ameur Guerrache
Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube