Protestant contre l’insécurité au campus Hasnoua, des étudiants remettent leurs cartes

,

Suite à une assemblée générale organisée par le comité du département de langue et de culture anglaise de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Wezzu{Tizi Ouzou} le 02 mars, les étudiants ont décidé de remettre leurs cartes à l’administration pour dénoncer l’insécurité, la corruption et la dégradation des résidences.

En effet, après moult actions menées par les étudiants pour dénoncer la situation désastreuse dans laquelle se trouve actuellement l’université Mouloud Mammeri, ces étudiants ont décidé de rendre leurs cartes.

« Ils ont fait une assemblée générale et la majorité des étudiants a décidé de remettre sa carte car elle ne lui sert à rien. Un extra peut entrer librement à l’intérieur de l’université sans être inquiété et un étudiant on (les agents de sécurité,nldr) lui demande sa carte » nous a confié Aomar Tabet, ancienne figure du syndicat des étudiants du département d’anglais. Et d’ajouter : « Cela peut aller encore plus loin. Ils peuvent aller remettre toutes les clés du département, comme ils ont fait au campus Tamda en 2014. Les ATS ont remis les clés des bureaux au recteur et lui on dit ‘’le jour où vous en ferez une université, nous reviendrons ».

Durant plusieurs années, les étudiants du campus Tamda ont souffert de l’insécurité et des agressions. Ces dernières années, c’est le campus Hasnaoua où se trouve le département d’anglais qui est pris pour cible par les délinquants. Drogue, prostitution, agressions verbales et physiques et même des tentatives de viol ont été signalées par les étudiants.

Depuis plusieurs semaines, les résidents de la cité garçon Hesnaoua 1 ont accroché une banderole devant l’entrée principale de la résidence où ils ont lancé un appel à la société civile suite au climat d’insécurité dans lequel ils vivent quotidiennement.  

UMMTO
Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube