Voici les patronymes kabyles de 10 personnalités : Lwennas At Lewnis, Crif At Yidir, Malika At Ɛemmar, …

,

On sait tous que les patronymes kabyles ont été modifiés par l’administration coloniale française. En effet, c’est dans le cadre de la loi du 23 mars 1882 qu’elle a imposé un nouveau système patronymique en Kabylie inspiré de la langue arabe.

Fellag explique avec beaucoup d’humour ce phénomène dans un de ses sketchs les plus populaires. Il y a également la fameuse vidéo de Kamel Mezoued (At Ɛisa).

Si certaines familles ont pu garder leurs patronymes kabyles plus ou moins intacts, comme Lmaǧid At Buṭṭmer, qui reste proche du nom administratif inscrit, Madjid Boutemeur, d’autres se sont vu attribuer de tous nouveaux patronymes.

Découvrez ici donc les vrais patronymes de 10 personnalités kabyles.

1- Matoub Lounes : Lwennas At Lewnis

Beaucoup le savent déjà. Lounes Matoub s’appelle Lwennas At Lewnis dans son village, Tawrirt Musa. Un patronyme qu’il serait bienvenu de réhabiliter, d’autant plus que Matoub (Maɛṭub) signifie : en panne, endommagé, abimé. Pas valorisant !

2- Ferhat Mehenni : Ferḥat At Sɛid

Là aussi beaucoup le savent. Il signe ses communiqués en utilisant son patronyme Kabyle. Le nom Kabyle de Ferhat Mehenni est Ferḥat At Sɛid. Ainsi l’appelle-t-on dans son village natal de Mareɣna.

3- Malika Domrane : Malika At Ɛemmar

Chanteuse et militante kabyle depuis les années 1970. Le vrai patronyme de cette brave femme, c’est Malika At Ɛemmar. Elle est originaire du village Tizi Hibel, d’At Dwala en Kabylie.

4. Mouloud Feraoun : Lmulud At Caɛban

Lui aussi est originaire de Tizi Hibel, le même village que Malika Domrane. Mouloud Feraoun est une personnalité historique et grand écrivain kabyle. Il est l’auteur de la fameuse phrase: « pauvres montagnards, pauvres jeunes gens, vos ennemis de demain sont pires que ceux d’hier ». Si son nom administratif est le synonyme de Pharaon en arane, son patronyme kabyle c’est Lmulud At Caɛban. Le Fouroulou Menrad de son roman phare “Le fils du pauvre” est né en 1913. Il est assassiné par l’OAS le 15 mars 1962.

5- Boudjemaa Agraw : Buǧemɛa At Uwdiɛ

Il est connu uniquement par son nom d’artiste qui fait référence au groupe Agraw dont il est le fondateur. Si son patronyme administratif et colonial, Ouddane Boudjemâa, est facilement trouvable, son vrai patronyme ne l’est pas. Après une recherche de nos soins, on sait désormais que son patronyme kabyle c’est Buǧemɛa At Uwdiɛ. Il est né à Semaoun en 1952.

6- Zedek Mouloud : Lmulud At Smaɛel

Poète et chanteur engagé au verbe ciselé, qui n’a de cesse de bousculer la société, le patronyme de Zedek Mouloud est méconnu du grand public. C’est Lmulud At Smaɛel. Il est né à At Xelfun en 1960.

7 – Lifa Hennad : Lifa At Mḥand U Sliman

Originaire d’At Buyeḥya{Ait Bouyahia}, la chanteuse Lifa Hennad fait partie d’une nouvelle génération d’artistes qui brillent par la beauté de leurs textes et la modernité de leurs compostions. Lifa At Mḥand U Sliman est son nom d’origine. Elle est du même village que Samy El Djazairi !

8- Cherif Mellal : Crif At Yidir

Le milieu sportif maintenant. Depuis qu’il est à la tête de la JSK, ce jeune président ne cesse de gagner le cœur et la sympathie des Kabyles là où ils se trouvent. Cherif Mellal est seulement connu sous son nom administratif, Mellal qui veut dire blanc en Kabyle. Son patronyme kabyle c’est Crif At Yidir.

9- Medjahed Hamid : Lḥamid At Lḥusin

Chanteur kabyle et animateur chevronné de radio. Ce célèbre animateur de l’émission « Iɣennayen n uzekka » est bien sûr connu en tant que Medjahed Hamid. Son patronyme kabyle c’est Lḥamid At Lḥusin. Depuis plusieurs années maintenant, il s’est installé dans son village natal Alma à Icellaḍen. A noter que son nom administratif peut vouloir dire combattant en arabe.

10- Ghilas Ainouche : Ɣilas At Ɛli Uḥmed

On finit cette liste par un symbole, voir un gardien, de la liberté d’expression. Le caricaturiste affirmé Ghilas Aïnouche suscite l’admiration des uns et l’animosité des autres, qu’il bouscule sans détours. Le patronyme kabyle de l’enfant de Sidi Aïch est Ɣilas At Ɛli Uḥmed.

Les patronymes Kabyles sont cantonnés dans les villages. Ils sont très peu mis en avant par nos personnages connus et respectés. Il est curieux de constater que même des écrivains d’expression kabyle mettent en avant leur nom administratif et ne font pas mention de leur patronyme Kabyle.

Bon ou mauvais, à chacun d’en juger. Mais ce qui est sûr, c’est qu’à ce rythme, ces patronymes, qui n’existent que dans l’oralité villageoise, finiront par se perdre, pour toujours.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube