Quatre année de prison ferme pour Amira Bouraoui dont deux pour avoir remis en cause un hadith

,

Le verdict du procès d’Amira Bouraoui vient de tomber au tribunal de Cheraga (Alger). Elle a été condamnée ce mardi 04 mai à quatre ans de prison, deux ans pour avoir remis en cause un Hadith de Abu Horeira et deux ans pour injure contre le président algérien, a annoncé le CNLD.

La militante a été poursuivie pour « outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions », « atteinte à la personne du président de la République », « diffusion d’informations susceptibles d’attenter à l’ordre public » dans une première affaire. Et d’« atteinte aux préceptes de l’islam et au Prophète » dans une deuxième affaire.

Lors du procès de l’activiste, le procureur près du tribunal de Cheraga a requis trois ans de prison ferme et une amende de 300 000 Da pour la première affaire. Il a également requis cinq ans de prison ferme et une amende de 50 000 da dans la seconde affaire.

A noter que bon nombre d’observateurs ont dénoncé la “désolidarisation” des avocats avec l’accusée étant donné que son affaire touche à la religion. Lors de sa première convocation dans cette affaire, seule l’avocate et la militante Aouicha Bakhti a été présente pour la défendre.

Pour rappel l’activiste n’en est pas à sa première condamnation. En effet, le 21 juin dernier, elle a été condamné à une année de prison ferme. Elle a été remise en liberté 10 jours plus tard.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube