ENIEM : nouvelle rupture des matières premières et congé anticipé pour les travailleurs

,

Dans une note interne affichée à l’intention des travailleurs de l’ENIEM, ce dimanche 09 mai, la direction de l’entreprise publique a annoncé la mise en congé anticipé des employés à partir du 06 juin.

Selon le Soir d’Algérie, la note en question parle de l’anticipation de la période du congé annuel. Une décision qui a été prise «  d’un commun accord  avec le partenaire social (UGTA) », précise la direction.

La raison de cette mesure est la même que celle qui a motivé l’arrêt technique observé durant le mois de décembre 2020, à savoir, la rupture des stocks en matières premières. A noter que cela a enclenché un vaste mouvement de protestation qui a conduit au remplacement de l’ancien PDG de l’ENIEM.

Selon Farid Agad, secrétaire général du syndicat d’entreprise, l’approvisionnement régulier en intrants ne pourra reprendre son cours normal qu’à la fin du mois de juin. Il a précisé au journal algérien El Moudjahid que c’est la période durant laquelle est programmé l’arrivage des matières premières. « Déjà que les stocks sont au bord de l’épuisement et que l’usine tournait, depuis peu, au ralenti » a-t-il déclaré.

« Aucun effort ne sera ménagé quant à l’approvisionnement en matières premières dans les délais souhaités afin d’assurer une reprise d’activité régulière à partir du 06.07.2021 », tente de rassurer l’entreprise. Toutefois, les 1700 employés concernés craignent bien que la situation ne puisse s’améliorer après cette date.

Visiblement, la direction de cette société spécialisée dans la production de l’électroménager tente une nouvelle fois de temporiser. Plusieurs arrêts de production ont été observés sous la direction de Djilali Mouazer, l’ex PDG. Mustapha Chaoui, le nouveau PDG, semble, lui-aussi, peiner à trouver une solution pour ce problème récurrent.

Pour rappel, en février, nous avons rapporté que l’ENIEM risquait un nouvel arrêt technique. En effet, la radio locale venait d’annoncer que le PDG avait envoyé une demande de dérogation pour le déblocage des importations de l’ENIEM bloquées depuis juillet 2020 au port d’Alger. Depuis, aucune nouvelle n’a été communiquée sur une éventuelle réponse des autorités.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube