Kamel Hamadi sur les accusations de Said Sadi à l’égard de Ferhat et Si Ahmed : « Aït Men était le choix du producteur »

,

Des accusations ont été protées par Said Sadi dans le deuxième tom de ses mémoires à l’égard de Ferhat Mehenni et Abderrahmane Si Ahmed, au sujet d’une tournée qui eu lieu en 1974. Un site algérien a dévoilé auprès des internautes ce passage du livre dans un article, qui a fait le buzz, sous le titre “Saïd Sadi révèle : quand Ferhat M’henni escroque Idir“.

La chanteuse Zahra qui faisait partie de la tournée a apporté son témoignage récemment pour contredire ce qu’a avancé Saïd Sadi dans ses mémoires. Dans son témoignage, elle a expliqué le contexte de cette tournée du Quatuor Numide et comment le groupe ont été contraint d’enregistrer les deux titres qui faisaient carton à ce moment là, Vava Inouva de Idir et Chenoud de Nouredine Chenoud.

Témoignage de Zahra

Kamel Hamadi, cité par l’ancien leader du RCD, a été rapproché par VAVA innova pour connaitre sa version des faits. L’émission, animée par Mhand Ait Djoudi, a été diffusée ce jeudi 10 juin.

Comme on peut le découvrir dans l’audio en bas de cet article, les dires de ce pionnier de la musique Kabyle sont en cohérence avec ceux de Zahra. Kamel Hamadi a néanmoins approfondi un point mis en avant dans le livre de Saïd Sadi et qui est : « Sur la pochette [du quarante-cinq tours], on pouvait lire que l’auteur était un certain Aït Men, ce qui eut le don d’irriter Aït Menguellet qui redoutait légitimement de voir son nom associé à ce qu’il fallait bien appeler une escroquerie. Je pense d’ailleurs qu’une partie du rejet d’Aït Menguellet qui n’a jamais voulu rencontrer Ferhat vient de cet imbroglio. L’astuce fut aussi indélicate qu’inutile car tous ceux qui écoutèrent le disque reconnurent la voix de Ferhat »

Kamel Hamadi a alors expliqué dans cette interview que c’est le producteur qui a choisi de mettre “Ait Men” : « Six mois après, je suis revenu en France, j’ai trouvé que l’album était sorti et que le nom qui y a été mis était ‘Ait Men’. J’ai dit à Hadj Souleiman (le producteur, ndlr) pourquoi tu as fait ça? Il m’a répondu que c’était normal, que tout le monde reprenait des chansons des autres et comme il ne connaissait pas le Kabyle il avait mis Ait Men », se souvient Kamel Hamadi. Et de poursuivre : « Je lui ai alors dit que ça ne se faisait pas et qu’il allait créer des conflits entre des amis.  ».

L’ancien animateur de la radio Kabyle a fustigé son ami, le producteur, en lui reprochant ce choix de nom car les gens allaient penser qu’il « s’agissait de Ait Menguellet ». Suite à quoi, ce dernier lui a promis d’arrêter la distribution de ce disque.

Or, dans ses mémoires, Sadi Sadi a accusé Ferhat Mehenni, tout en utilisant le mot “escroquerie” d’avoir délibérément choisi ce nom pour insinuer que c’est Ait Menguellet qui était derrière ce réenregistrement.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube