Tajmaɛt d’Imzizou bannit le candidat Omar ait Mokhtar du village, suite à son dépôt de plainte

,

Les citoyens du village Imzizou (Freha) se sont réunis, ce mardi 15 juin, et ont décidé à l’unanimité de bannir Omar Ait Mokhtar du village, suite à un conflit en lien avec les dernières législatives.

Dans le procès-verbal de la réunion de Tajmaɛt qui a circulé sur les réseaux sociaux notamment, il a été précisé que l’ordre du jour de la réunion est le dépôt de plainte de Omar Ait Mokhtar, candidat du Front national algérien (FNA) aux dernières législatives, à l’encontre d’un citoyen du village.

Plus loin dans le communiqué, on comprend que le candidat a accusé ce citoyen d’avoir fermé le bureau de vote : “une pétition sera lancée, dans laquelle ils (les citoyens du village, ndlr) attesteront que c’est tout le village qui a procédé à la fermeture de l’école le jour du vote et non pas une personne“, peut-on lire dans le communiqué.

Cette poursuite judiciaire devant les tribunaux algériens à l’encontre d’une décision du village est considérée comme un « un acte de haute trahison et une atteinte des plus ignominieuses aux valeurs ancestrales du village » s’indigne Tajmaɛt, qui explique également que Omar Ait Mokhtar a insulté les habitants du village.

A noter que ce bannissement, sans doute la sentence la plus grave que cette institution kabyle puisse acter, implique que cet individu ne sera « autorisé à avoir aucun contact avec les citoyens du village et il lui sera interdit d’être enterré dans le cimetière du village », comme précisé dans le PV.

Pour rappel, Omar Ait Mokhtar est connu pour ses proximités avec le régime algérien et les polémiques qu’il suscite fréquemment. En 2019, il avait mené une campagne en France en faveur du cinquième mandat de Bouteflika notamment.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube