Le Maroc en faveur de l’intégration de la Kabylie au Comité spécial de la Décolonisation (ONU)

,

Le Comité spécial de l’ONU de la décolonisation (appelé C24), qui s’est tenu du 25 au 27 aout, dans la paroisse de St. John, en Dominique, a connu un échange musclé entre le représentant algérien et le représentant marocain. Suite à une attaque de Soufiane Mimouni au sujet de l’autodétermination du Sahara Occidental, son homologue marocain, Omar Hilale, a réitéré son soutien à l’autodétermination du peuple Kabyle.

Après avoir longuement rappelé les efforts du Maroc en faveur de la population du Sahara, Omar Hilale a alors rétorqué au représentant algérien dans son droit de réponse : “le Peuple Kabyle, qui existait bien avant la création de l’Etat algérien, a le droit lui aussi de s’autodéterminer. Pourquoi l’Algérie lui dénie ce qu’elle exige pour les marocains du Sahara, en allant jusqu’à imposer au Royaume un conflit depuis 45 ans, par un groupe armé séparatiste ?” s’est interrogé le diplomate marocain qui réitère ainsi le soutien du royaume à la Kabylie.

Et de poursuivre : “Et pourquoi les représentants du Peuple Kabyle n’ont pas le droit d’être présents dans cette réunion du C24 ? Ils ont eux aussi le droit de s’exprimer librement sur leur avenir“. Ainsi donc, en plus du soutien du Maroc à l’autodétermination, celui-ci serait favorable à ce que la Kabylie siège au sein de ce séminaire annuel de l’ONU qui est chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux. Sont abordés au sein de ces séminaires le sujet de 17 territoires non autonomes à travers le monde, dont le Sahara Occidental.

Malgré la décision de l’Algérie de rompre ses relations avec Maroc, suite à la déclaration de ce dernier en faveur du droit du peuple kabyle de disposer de lui-même, le royaume ne semble pas reculer dans son approche de “réaction contre-argumentaire“. Autrement dit, l’Algérie développe un argumentaire en faveur du Sahara occidental, le Maroc développe son contre-argumentaire en faveur de la Kabylie.

Retrouvez-nous sur notre page @Facebook et sur #Instagram ! Abonnez-vous à notre chaîne ►YouTube